Les 4 critères principaux pour choisir un logiciel de recouvrement de créances efficace 5000 53047047

Les 4 critères principaux pour choisir un logiciel de recouvrement de créances efficace

16 septembre 2020

Que l’entreprise soit une PME ou une TPE, sa plus grande préoccupation est de faire des encaissements dans les plus brefs délais et d’éviter les impayés. Cela permet d’optimiser le niveau de trésorerie de la société et offre à cette dernière l’opportunité de bénéficier d’une bonne croissance. En effet, il a été constaté que près de 25 % des faillites en France ont été causé par un allongement des délais de paiement. Pour remédier à ce problème, l’acquisition d’un logiciel de recouvrement de créances devient nécessaire. Cet outil permet de régler toutes ces problématiques. Mais comment bien la choisir ? On vous présente les 04 critères auxquels vous devez veiller pour faire un bon choix.

Une performance exceptionnelle

Le premier critère sur lequel vous devez vous baser est la performance du logiciel de recouvrement. Il est capital que vous vous dirigiez vers un logiciel assez fiable et disposant de retours d’expériences comme la Plateforme Clearnox pour le recouvrement de vos créances. Ce critère peut se mesurer sur 3 axes principaux :
  • Premièrement, vous devez remarquer une augmentation de la trésorerie de l’entreprise. Les indicateurs qui permettent d’exprimer cette performance sont entre autres la diminution de l’encours, la réduction du délai moyen de règlement des impayés (DSO) ou la réduction du taux ;
  • Deuxièmement, vous devez noter une amélioration de la productivité de votre personnel. Cela doit être assez considérable et vous permettre de dédier vos ressources humaines à des tâches à plus forte valeur ajoutée ;
  • Troisièmement, vous devez pouvoir réaliser une évaluation de retour sur investissement (ROI), en mois, après l’implémentation du logiciel.
Dans ce sens, vous devez vous fier à l’expérience des personnes qui ont testé le service. Basez-vous principalement sur les avis des utilisateurs. Ceux-ci vous permettront d’avoir une idée sur l’efficacité de logiciel.

Les fonctionnalités

Il est important de veiller à ce que la solution de recouvrement choisie dispose réellement de fonctionnalités de base telles que l’automatisation des relances, les modèles de relance préétablis et personnalisables, la gestion automatique des pénalités de retard, etc. Il est également conseillé de privilégier un logiciel permettant une collaboration entre les différentes fonctions de l’entreprise. Votre personnel pourra ainsi s’impliquer dans le processus de recouvrement des factures impayées. Il existe même des logiciels qui proposent un accompagnement dans la gestion des recouvrements et contentieux. Vous pourrez donc bénéficier de conseils pratiques tout au long du processus, de la phase à l’amiable jusqu’à une éventuelle procédure judiciaire.

La facilité d’utilisation

Votre logiciel de recouvrement possède de nombreuses fonctionnalités ! C’est une bonne chose. Néanmoins, on vous conseille de vérifier s’il ne propose pas des fonctionnalités inutiles. Si c’est le cas, il vaut mieux le laisser. En réalité, un outil de recouvrement équipé d’options ne servant à rien va compliquer la prise en main à vos équipes. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous devez opter pour une solution de recouvrement adaptée à vos besoins, dotée d’une interface ergonomique et facile à utiliser. Par exemple, les données business et financières doivent être construites dans des tableaux de bord facilement accessibles (et non des tables). Les managers pourront ainsi établir des budgets prévisionnels, et des comptes rendus sans paramétrage préalable. N’oubliez pas de contrôler que le logiciel soit en langue française.

La compatibilité avec les autres logiciels

recouvrementCe critère est non moins négligeable au moment du choix. Si vous ne vérifiez pas la compatibilité de votre logiciel avec d’autres applications, vous risquez d’être déçu. Par exemple, le suivi de l’état de vos factures est une chose qui est essentielle dans le processus de recouvrement. Et pour y arriver, l’outil doit être couplé avec votre logiciel de comptabilité (Sage, Cegid, SAP, etc.). Si le transfert de données ne peut s’effectuer facilement entre les deux logiciels, vous rencontrerez d’énormes difficultés pour la gestion de vos impayés. En outre, vous ne pourrez pas analyser et anticiper le comportement de paiement de vos clients. Pour éviter ces désagréments, assurez-vous que votre logiciel de recouvrement de créances soit vraiment compatible avec les différents logiciels que vous utilisez.

Votre commentaire :

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Plus de 30 partenaires spécialistes pour vous apporter des prestations complémentaires à forte valeur ajoutée. Contactez-nous !
Vos experts-comptables CTHS
Call Now Button