Découvrez nos services d’assistance et de conseil en comptabilité ! Des collaborateurs de haut niveau en comptabilité, fiscalité et juridique vous conseillent.

Le bilan comptable est l’un des documents les plus importants pour une entreprise. Il s‘agit d’une fiche d’identité ou d’une photo du patrimoine de la société. De ce fait, il convient de l’établir dans les règles de l’art pour répondre aux exigences de l’administration fiscale mais aussi pour l’utiliser comme un support de communication auprès des vis-à-vis de l’entreprise. Dans la suite de cette brève, on vous propose un tour d’horizon sur ce document. 

Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?

Le bilan comptable est un document qui permet d’avoir une idée claire sur la santé financière de l’entreprise au moment de la clôture des comptes. Etabli tous les ans, ce document reflète le patrimoine de la société et il confirme l’endettement ou la richesse de cette dernière. En effet, le bilan comptable est une vraie photographie qui met en évidence ce que l’entreprise possède et ce qu’elle doit. 

Pour établir ce document, il convient de respecter un principe important : l’équilibre entre l’actif (ce que l’entreprise possède) et le passif (ce qu’elle doit). Pour la bonne constitution d’un bilan comptable, il faut, d’abord, tenir une comptabilité rigoureuse. En effet, ce document recense l’ensemble des écritures comptables de l’exercice écoulé.

Il convient de savoir qu’un bilan se décompose en deux colonnes : à gauche l’actif (les emplois) et à droite le passif (les ressources).

L’actif : 

Cette colonne représente les éléments en possession de l’entreprise. On parle ici des biens et des créances. Dans cette catégorie, on trouve les éléments suivants :

  • Les immobilisations incorporelles (logiciels, site Internet, brevets, licences…)
  • Les immobilisations corporelles (terrains, immeubles, machines., gros outillage…)
  • Les immobilisations financières (titres financiers, cautions…)
  • Les stocks de marchandises et de matières premières
  • Les créances clients, fiscales et sociales encore dues à la date du bilan
  • La trésorerie, avec les comptes bancaires, les valeurs mobilières de placement, les autres placements de trésorerie…

Le passif 

Cette partie du bilan comptable renseigne sur l’ensemble des créanciers et des ayants droit que l’entreprise sollicite pour financer son activité. On parle ici des associés, des banques, des fournisseurs… La colonne du passif recense : 

  • Les capitaux propres de l’entreprise (capital social, compte de l’exploitant, les réserves, le report à nouveau, le résultat financier et éventuellement les primes d’émission)
  • Les dettes financières (le montant des emprunts bancaires restant dus et les comptes courants associés)
  • Les dettes fournisseurs, fiscales et sociales encore dues à l’entreprise à la date d’établissement du bilan

Bilan comptable : Est-ce obligatoire ?

La réponse est : oui ! En effet, établir un bilan comptable est une obligation.  Ce document doit être présenté dans les comptes annuels de l’entreprise réalisés à l’occasion de la clôture de l’exercice comptable. Ce document permet de calculer les impôts et les taxes que l’entreprise doit payer. De plus, il permet d’attester sur la conformité des comptes de la société. 

Etablir un bilan comptable est donc une obligation légale qui permet d’être en règle avec l’administration fiscale en matière d’impôts. Si la société ne présente pas un bilan définitif avec approbation des comptes, elle sera tenue de payer des amendes et exposée à des sanctions. La responsabilité du dirigeant peut aussi être mise en cause. 

Qui peut établir le bilan comptable ?

Pour réaliser un bilan comptable clair et précis, il convient de ne pas négliger sa rédaction. En effet, un bilan bien établi suppose un véritable passage en revue de toutes les écritures comptables tout au long de l’exercice. De ce fait, il convient d’assurer un contrôle et un accompagnement réguliers des opérations. 

Il convient de savoir que le recours à un expert-comptable pour établir le bilan n’est pas obligatoire. Cependant, il est recommandé de lui faire appel pour obtenir un bilan conforme aux attentes et aux règles dictées par l’administration fiscale. En effet, le recours à un comptable vous permet de vous décharger de cet exercice long et fastidieux. De plus, cet expert dispose des compétences nécessaires pour certifier les comptes. 

Bref, il serait avantageux de confier la tenue de la comptabilité à un comptable puis de faire valider les comptes par un expert-comptable. 

Pourquoi faire un bilan comptable ?

Le bilan comptable est un outil stratégique dans le sens où il permet d’être en règle avec les parties prenantes de l’entreprise. Il permet également de présenter une vision à 360° de la situation financière de l’entreprise.  Au terme de chaque exercice, le bilan comptable est établi pour refléter les performances passées de la société. 

Les dirigeants peuvent utiliser ce document comme un support de communication en vue de justifier la solvabilité. Ce document permet de gagner la confiance des partenaires et de convaincre les banques de leur accorder des crédits. Le bilan comptable est une vraie fiche d’identité qui reflète la solidité de la structure financière. 

Toute entreprise vise à dégager un profit pour assurer sa viabilité. Etablir un bilan comptable permet de savoir si la société a atteint cet objectif. Les actionnaires se basent sur ce document pour voter certaines mesures lors des conseils d’administration.

En regardant le bilan comptable, les partenaires commerciaux peuvent aisément vérifier la santé de l’entreprise avant de conclure des contrats de partenariat.

Sans un bilan en bonne et due forme, les dirigeants de la société ne peuvent pas poursuivre les démarches avec les partenaires financiers. Ces derniers ont besoin de s’assurer de la solvabilité de l’entreprise. 

Quelle est la différence entre le bilan comptable et le compte de résultat ?

A côté du bilan comptable, les associés et les banques auront besoin de voir le compte de résultat de l’entreprise. Pour la plupart des sociétés, établir un compte de résultat est obligatoire au même titre que le bilan comptable. Cependant, il existe plusieurs différences entre ces eux documents. 

En effet, le bilan est un document statique qui constitue une image de l’entreprise à un instant T tandis que le compte de résultat est un document dynamique. En fait, ce dernier retrace le film de l’activité de l’entreprise dans la mesure où il reprend les produits, les ressources ainsi que les charges et les dépenses affectant l’activité de l’entreprise entre deux dates.  Il s‘agit d’une analyse dynamique des charges et des produits nécessaires pour faire fonctionner la société.